Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
daudeteuro.over-blog.com

daudeteuro.over-blog.com

Section européenne Histoire-géo-Allemand du lycée Daudet à Nîmes, histoire et géographie de l' Allemagne

Publié le par prof
Publié dans : #histoire contemporaine, #vidéos films

UNE EMISSION DE LA ZDF :  "Davon haben wir nichts gewusst"

Die Deutschen und der Holocaust

"Davon haben wir nichts gewusst" - so lautete nach Kriegsende 1945 die deutsche Standardantwort auf Fragen nach dem Holocaust. Ein kleiner fanatischer Kreis von Tätern habe den Judenmord unter strengster Geheimhaltung begangen

Die "normale" Bevölkerung habe vom Massenmord weitgehend nichts mitbekommen, hieß es lange Zeit. Von der historischen Forschung wurde diese Version inzwischen als kollektives Muster der Verdrängung entlarvt. Doch wie viel wussten die Deutschen wirklich vom Holocaust? Welchen Meldungen und Gerüchten schenkten sie Glauben, welchen nicht? Und vor allem: Wie standen sie zu den Verbrechen, die in deutschem Namen verübt wurden?

Verleugner werden weniger :

Nach einer Umfrage der Forschungsgruppe Wahlen glauben nur noch 12 Prozent der Deutschen, ihre Vorfahren seien völlig unschuldig gewesen an der Shoa (Sehr viel 8%, viel 28%, nicht so viel 40%, keine 12%, keine Angabe 12%).

Une émission en langue allemande pour réfléchir au sujet brulant et difficile : Que savaient les Allemands du génocide pendant la guerre...

...et en langue française : quelques sites pour compléter ou s'informer...

http://www.herodote.net/histoire/synthese.php?ID=76&ID_dossier=331

http://www.memorialdelashoah.org/b_content/getContentFromNumLinkAction.do?itemId=158&type=1

Pour le programme du bac européen : l'historien et la mémoire :

Dans la conscience allemande, la Wehrmacht montre l'évolution du regard porté par les Allemands sur eux-mêmes depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Dans un premier temps, une véritable chape de silence recouvrit les crimes commis entre 1939 et 1945 par les soldats de l'armée. En effet on avait surtout attribué le monopole des atrocités perpétrées sous le nazisme à la SS . Politiquement, cela facilita la réintégration des anciens généraux dans la Bundeswehr des années 1950 : "L'honneur de l'ancienne armée allemande n'a pas été entamé, déclara le chancelier Adenauer au Bundestag en 1951. Il faut mettre une fois pour toutes un point final au chapitre de la culpabilité collective des militaires au côté des activistes et des profiteurs du régime national-socialiste."

 

Bien que les historiens aient, depuis les années 1960, corrigé cette vision faussée de l'histoire, il a fallu les années 1990 pour que l'opinion publique s'en empare avec le choc provoqué en 1995 parl'exposition sur "Les crimes de guerre de la Wehrmacht" organisée par l'Institut de recherches sociales de Hambourg.

La suite sur le journal Le Monde

Le guide de l'exposition en français.

Une vidéo de l'exposition / Die Wehrmachtausstellung 1998

 

Ici, une page sur la résistance dans le Ghetto de Varsovie en 1943

Commenter cet article